{:fr}Notre Voyage aux Philippines (1/5) – 1, 2, 3 c\\\\’est parti{:}{:en}Our trip to Philippines (1/5) – 1, 2, 3 Let’s Go{:}


{:en}

For once we’re ahead at the airport. With recent events in Paris we provided very wide. But most importantly, our great success is in fact our backpacks weight: less than 10kg each! This is a record but mostly less fuel to be consumed.

We travel on Cathay Airline for the first time and it is pretty good. More space than usual for our legs and perfectly edible food with even a vegetarian option. After 1 hour at the stopover in Hong Kong wandering in the airport, we feel the 5 following will be long and uncomfortable. Fortunately I took the opportunity to read my second Chapter of PADI Open Water, to be prepare to dive when we got there. I still takes the time to note that it has recycling bins in the airport, pleasant surprise! As against the flush toilet discharge 3 times more water than is necessary (I get a little obtuse right?). Then, we take the plane to Manila. Once arrived there, the journey should begin for real. Yet our beginnings are a bit complicated.

Arriving in Manila at half past midnight local time, we got scammed by the taxi: classic! By midnight, tired, we were an easy prey. Luckily the hostel that we booked is in line with our expectations of backpackers. Too bad we do not sleep, awakened by the air conditioning and the jet lag. The following day, the discovery of the business district of Manila, Makati, is rather disappointing. Fast food and other US retailers follow each others: Burger King, McDonald’s, KFC, Starbucks and  ….. Wendy’s. Luckily in all that we discover, thanks to Lonely Planet, the  Corner Tree Café, a great little vegetarian restaurant and responsible. We taste the Filipino cuisine with a vegetarian version of their dishes. It is rather promising, but spicy. Philippines - Beer Saint Miguel Light

The rest of the day is pointless. We visit the Yuchengo Museum, which is not worth a visit eather, but the Ayala Museum was closed. Then we spend three hours preparing the following days and it is not simple. We finish the day with the Chupacabra, a Mexican restaurant recommended by Lonely Planet. It is not very responsible and it only serves meat, but it has the merit to be good, cheap and cheerful. With all that we still use the first day to taste the national beer The Saint Miguel (Pilsen or Light) – it’s still essential in any country!

The following day, it is departure for Cebu … by plane. This is a big mistake on our part, we could certainly have landed directly in Cebu instead of Manila. Unfortunately we took the ticket before organizing the rest of the trip. This confirms that it is better to plan ahead and find out, for responsible travel.

This brings us to Cebu, more exactly on Mactan island where we plan snorkeling, before heading north of Cebu. The Mactan Island is the only place in the world where the airport is so close to good diving spots. In any case for us it is ruined, since it is raining cats and dogs. We go out anyway to Mactan Shrine, a historical place where Magellan died by the hand of Lapu-Lapu. The event is represented by a huge very ugly stone base, but there is an impressive status of Lapu-Lapu. We take this opportunity for take away fresh calamares at Inday Pina’s Sutukil and a beer. We can not help asking how does this look by good weather, because there it is so empty at that time that it’s scary.Mactan islan, Cebu, Philippines - Lapu Lapu

In short, after 2 days in the Philippines, it is not a great success, but fortunately the next day the journey finally begins. For me it starts when we take our first Jeepney, the local public transport.

In our Jeepney, we are all tight, Mathieu is folded in 3. It must be said that Filipino are not very tall. So there is not much room, but one piles. For me it is the first contact that feels like travelling. I love public transportation, it is one of the few real moments of contact with locals. It is good time to see their kindness. They help us carry our backpacks.

Arriving at North Terminal Bus, we quickly find a van for Malapascua. the trip will last around 4hours. Then arrived at Maya, we have a one hour boattrip and we’ll be arriving on a paradise island. To be perfectly honest the beach is a bit too built anyway. Some resorts and plunged centers are better integrated into the landscape than others and that is also an important sustainable criteria. I’m happy, I constantly have decided to avoid certain places indicated as very touristic in the Lonely Planet, because in comparison I dare not imagine what it would be. But overall I think we’ll have a good time.

Malapascua view, Philippines

{:}{:fr}

Pour une fois nous sommes en avance à l’aéroport. Avec les récents événements parisiens on a prévu très large. Mais le plus important, une grande réussite en réalité: nos sacs à dos font chacun moins de 10kg. C’est un record mais surtout c’est ça de moins gaspiller en carburant.

CaCZT73UAAAU9uN (1)

Nous voyageons sur Cathay Airline pour la première fois et c’est plutôt pas mal. Un peu plus de place que d’habitude et nourriture parfaitement mangeable avec une option végétarienne. Escale à Hong Kong: après 1h à errer dans l’aéroport, on sent que ça va être long et peu confortable. Heureusement j’en profite pour faire mon deuxième niveau de PADI Open Water, pour me préparer à plonger. Je prend quand même le temps de noter qu’il a des poubelles de tri dans l’aéroport, agréable surprise. Par contre les chasses d’eau des toilettes déversent 3 fois plus d’eau qu’il est nécessaire (je deviens un peu obtus non?). Nous reprenons l’avion direction Manille. Une fois arrivée là-bas, le voyage devrait commencer pour de vrai. Pourtant nos débuts sont un peu compliqués.

Arrivé à Manille à minuit et demi, heure locale, on se fait arnaquer par le taxi: classique! A minuit et fatigués nous étions une proie facile. Heureusement l’auberge de jeunesse que nous avons réservée correspond à nos attentes de backpackers. Dommage que nous n’arrivions pas à dormir, réveillés par la clim et par le décalage horaires. La découverte du quartier d’affaires de Manille, Makati, est plutôt décevante. Les fast-food et autres enseignes américaines se succèdent: Burger King, McDo, KFC, Starbucks et…. Wendy’s. Heureusement dans tout ça nous découvrons, grâce au Lonely Planet, le Corner Tree Café, un super petit resto végétarien et responsable. Philippines - Beer Saint Miguel LightNous découvrons la gastronomie philippine par une version végétarienne de leurs plats. C’est plutôt prometteur, mais épicé.

Le reste de la journée est sans intérêt. Nous visitons le Yuchengo Museum, qui ne vaut pas trop le détour, mais le Ayala Museum était fermé. Puis nous passons 3 heures à préparer la suite et ce n’est pas simple. Nous finissons la journée par le Chupacabra, un restaurant Mexicain également recommandé par le Lonely Planet. Qui n’a rien de très responsable et qui ne sert que de la viande, mais ça à le mérite d’être bon, pas cher et agréable. Avec tout ça on profit quand même de ce premier jour pour goûter la bière nationale la Saint Miguel (version Pilsen ou Light) – c’est quand même essentiel dans tout pays!

Mactan islan, Cebu, Philippines - Lapu Lapu

Le Lendemain, départ pour Cebu… en avion. C’est une grosse erreur de notre part, nous aurions certainement pu atterrir directement à Cebu plutôt qu’à Manille. Malheureusement nous avons pris les billet avant d’organiser le reste du voyage. Ce qui confirme qu’il vaut mieux planifier et se renseigner en avance pour voyager responsable.

Nous arrivons donc à Cebu, plus exactement sur l’île Mactan où nous planifions du snorkeling, avant de pouvoir partir au Nord de Cebu. L’île de Mactan est le seul endroit au monde où l’aéroport est aussi proche de bon spots de plongée. En tout cas pour nous ça tombe à l’eau, c’est le cas de le dire puisqu’il pleut. Nous sortons quand même jusqu’à Mactan Shrine, un lieu historique où mourut Magellan par la main de Lapu-Lapu. L’événement est représenté par un énorme socle en Pierre très moche et une statut beaucoup plus impressionnante de Lapu-Lapu. Nous en profitons pour prendre des calamares frais à Inday Pina’s Sutukil à emporter et une bière le temps que la pluie se calme. On ne peux s’empêcher de se demander à quoi ressemblerait tout ça un jour de beau temps, car là c’est tellement vide que ça fait peur.

En bref, après 2 jours au Philippines, ce n’est pas la grande réussite, mais heureusement le lendemain le voyage commence enfin. Pour moi il commence quand nous prenons notre premier Jeepney, le moyen local de transport publique.

Dans notre Jeepney, nous sommes tous serrés, Mathieu est plié en 3. Il faut dire que les philippins n’étant pas très grands, il n’y a pas beaucoup de place, mais on s’entasse bien. Pour moi c’est un premier contact qui sent bon le voyage. J’adore les transports publics, c’est un des rares moments de contact réel avec des locaux. Nous avons le temps de découvrir leur gentillesse quand il nous aident à porter les sacs à dos.

Arrivés au Terminal Nord de Bus, nous trouvons rapidement un van pour Malapascua. Nous en aurons pour 4h. Puis arrivés à Maya, une petite heure de bateau et nous voilà arrivé sur une ile paradisiaque.

Pour être parfaitement honnête la plage est un peu trop construite quand même. Certains resorts et centres de plongé sont mieux que d’autres intégrés dans le paysage et ça aussi c’est un critère de responsabilité. Mais globalement je pense qu’on va passer un très bon moment. Je suis contente d’avoir décidé d’éviter certains endroits indiqués comme très touristiques, parce que en comparaison je n’ose pas imaginer ce que cela serait.

Malapascua view, Philippines

{:}

Image Crédits: Voy'Agir.


A propos de Marine

Globetrotteuse engagée, je suis la fondatrice de Voy'Agir que j'ai souhaité créer suite à un merveilleux voyage en Amérique Centrale et en tirant parti de mon expertise en Développement Durable et en Gestion de Projet.

Laissez un commentaire